Historique du jumelage

jumelage-jalhay-nolay-1C’est en février 1996 qu’un premier contact a eu lieu à Nolay lorsqu’un groupe de huit personnes : Guy Vitrier, bourgmestre de l’époque, Yvan Jacquemin échevin , Robert Zonderman, Léopold Haas et leurs épouses, se sont rendus sur place pour rencontrer des personnalités nolaytoises et envisager un jumelage.

Au départ, le Maire Pierre Barbiery n’était pas vraiment emballé par l’idée d‘un jumelage d’autant que sa ville entretenait déjà des relations avec ses villes jumelles de Pferddersheim en Allemagne et de Ewelme en Angleterre mais en octobre de la même année, une délégation de Nolay composée du maire de Nolay : Pierre Barbiéry et son épouse, Jean-Pascal Monin, M. et Mme Saint Eve, M. et Mme Pierre Deblangey, M. et Mme Barbry, Marie-Odile Bazin, Claudette Laubépin et Marie-Claire Guillaume venaient découvrir notre commune pour y célébrer les «fiançailles».

Nos amis français ayant, comme nous, pour habitude de «descendre» vers le sud découvrirent ainsi notre belle région et furent impressionnés car ils ne s’attendaient pas à trouver tant de richesses au Nord. Les échanges et la communication furent d’autant plus agréables que nous parlions la même langue. Cette rencontre fut déterminante pour les projets du jumelage et c’est elle qui emporta la décision du Maire de Nolay.

Le comité de jumelage se mit alors en place afin d’organiser au mieux les activités successives en collaboration étroite avec la commune.

jumelage-jalhay-nolay-2Début novembre 1997, 50 personnes dont de nombreux représentants des associations jalhaytoises se rendaient à Nolay afin d’entériner le projet de jumelage par la signature d’une charte.

En mai 1998, les Français nous rendaient visite (40 personnes) en compagnie de jeunes footballeurs pour un match amical. Au cours de la cérémonie protocolaire, eut lieu la signature de confirmation de la charte qui unit nos deux localités et la plantation d’un noyer à Jalhay car, étymologiquement parlant, Nolay tire son nom d’une région plantée de noyers.

En 1999, nous n’avons pas effectué le voyage retour car pour le 14 juillet 2000, Pierre Barbiéry, européen dans l’âme, souhaitait depuis longtemps profiter de cette date mythique pour fêter un jumelage européen à savoir accueillir les jumeaux allemands, anglais et belges au cours d’un week-end basé sur les échanges et des cortèges folkloriques. Plus de 200 Belges se sont ainsi retrouvés pour des activités culturelles, économiques, gastronomiques, folkloriques, …

jumelage-jalhay-nolay-3Les Belges ont proposé des groupes locaux, vêtus des sarraus bleus bien connus chez nous, une charrette de choux de Jalhay agrémentant le groupe. De plus, les Aredjis Potcheux ont proposé des danses folkloriques et l’Harmonie a remporté un très vif succès avec les lanciers et majorettes de Jalhay ET d’Herbiester (grande première pour l’occasion).

Ces activités sont encore toutes dans la mémoire de ceux qui ont fait le déplacement.

Dès lors, de nombreuses échanges eurent lieu annuellement dans un premier temps puis tous les deux ans car la commune de Nolay déjà jumelée en 1962 avec Pferddersheim (en Allemagne) et en 1991 avec Ewelme (en Grande-Bretagne) éprouvait des difficultés à mener à bien toutes les activités.

D’autres rencontres eurent encore lieu: à Jalhay en août 2001, à Nolay en août 2003 pour des rencontres sportives, à Jalhay en 2005, à Nolay en juin 2007, à Jalhay en 2008, à Nolay en 2010 et enfin à Jalhay en 2013 lors de la fête des Vieux Métiers qui remporta encore un vif succès..